Ben Cavet à Sotchi

La lumière va se tourner vers Sotchi petit bourgade Russe non loin de la mer noire. Un pensionnaire du Ski Club de Châtel/Evian Section Freestyle (Ski de bosses) va tenter de faire briller son nom au sommet de l’olympisme. Il s’agit de Benjamin Cavet surnommé Ben.
Je l’ai rencontré au pied de l’avion (quasiment) juste avant son départ pour la Russie.


EDLV : Benjamin bonjour quel âge as-tu ?
Benjamin Cavet : J’ai 20 ans
EDLV : Ou es-tu nait ?
BC : En Angleterre, je suis anglais.
EDLV : Comment as-tu atterri dans les Alpes ?
BC : Mon père est moniteur de ski, je viens donc dans les alpes depuis que je suis tout petit, j’ai chaussé les skis pour la première fois à l’age de 2 ans.
EDLV : Quand as-tu commencé à t’intéresser au ski de bosses ?
BC : Vers l’age de 10 ans, j’ai rejoint le Ski Club de Châtel. Je m’entraine depuis avec Yannick Ceria et Lionel Levray mes coachs. Qui m’ont permis d’arriver au niveau que j’ai aujourd’hui. Au niveau de la Fédération je travaille Ludovic Didier.
EDLV : Ce n’est pas difficile de mener une carrière de sportif et les études ?
BC : j’ai eu mon bac S l’an dernier, cette année c’est plus léger, je me forme à l’allemand avec le cned et je prépare un Diplôme Universitaire d’italien. J’adore les langues.
EDLV : Qu’est ce qui ta permis d’être qualifié pour les JO ?
BC : Mon classement mondial en coupe du monde, je suis actuellement 36e mondial et 3e Français.
EDLV : Mais dit moi tu m’as dit au début que tu étais anglais, comment peut tu participer avec la France ?
BC : Ah mais je suis français aussi, j’ai la nationalité depuis 2 ans, en fait j’ai la double nationalité.
EDLV : Ca me rassure tu ne seras pas un passager clandestin.
BC : non (rires).
EDLV : Quel sont tes faits d’armes ?
BC : Je suis vice-champion du monde 2011 et 3 fois champion de France en 2011-2012-2013.
EDLV : Cela commence à faire un joli palmarès, qu’espères-tu à Sotchi ?
BC : Je vise le top 10, si tout se passe bien.
EDLV : Les problèmes de sécurité cela t’inquiète ? Et la pression commence à monter ?
BC : Non je suis dans ma bulle sportive, je ne regarde pas autour. Je contact mes amis, je ski, je vis tranquillement pour l’instant. Mon épreuve est prévue pour le 10 Février. Cela se déroule sur une journée, c’est donc ce jour-là qu’il faudra être présent.
EDLV : Merci Ben, et merde pour le 10.